MSH International se lance à la conquête des courtiers et CGPI

Une des activités majeures de MSH International est d'adapter la protection sociale de l'expatrié à l'environnement et aux infrastructures du pays d'accueil.
DR

Accompagner les dirigeants d’entreprise et leurs salariés à l’international, voilà qui peut constituer une réponse « clientèle » intéressante pour les conseillers en gestion de patrimoine et les courtiers d’assurance à l’heure de la mondialisation. Spécialiste des populations à mobilité internationale depuis sa création en 1974 et présente auprès de grands groupes de renom cotés au CAC 40, MSH International veut aujourd’hui accélérer sa présence auprès du tissu des PME qu’elle compte bien conquérir via les intermédiaires de proximité. « Aujourd’hui nous travaillons avec 200 courtiers et nous souhaitons élargir notre réseau en développant notre activité de courtage grossiste », explique le directeur exécutif de MSH International, Laurent Cochet. Un directeur vient d’être nommé en la personne de Laurent Charret, ex-salarié du groupe April, pour monter une équipe (actuellement composée de trois personnes) et engager une stratégie pour se faire connaître du courtage en France et dans les régions francophones. « Notre objectif est d’atteindre par ce canal une production nouvelle de 2,5 millions d’euros grâce à une offre remodelée pour le début de l’année 2015 avec une approche plus haut de gamme. » Cette direction entend aussi travailler avec les experts-comptables.

Présence mondiale.

MSH International est une filiale de Siaci Saint Honore, groupe de courtage dont l’activité se répartit équitablement entre les assurances des entreprises (dommages, responsabilité civile…) et les assurances de personnes en France et à l’international.

Elle compte quatre sièges régionaux à travers le monde situés à Calgary (100 collaborateurs), Dubaï (70 collaborateurs), Shanghai (250 collaborateurs) et Paris (100 collaborateurs) (voir ci-contre). 21 médecins conseils sont présents dans ses quatre sièges régionaux.

Expertises et marchés

L’offre de MSH International est composée de plusieurs briques : la santé, qui est au centre de son expertise, immédiatement complétée par la prévoyance, la retraite, la responsabilité civile, l’assistance rapatriement sanitaire, la protection juridique et l’assurance déménagement. Une des activités majeures de MSH International est d’adapter la protection sociale de l’expatrié à l’environnement et les infrastructures du pays d’accueil en mettant en place des réseaux organisés de soins pour permettre l’accès à un choix de médecins ou d’hôpitaux, réseaux que l’on dénomme aussi les Preferred Provider Organization (PPO), le plus important étant celui d’Amérique du Nord avec 860.000 prestataires et 60.000 pharmacies. Dans le reste du monde, la société s’appuie sur 740 prestataires en Russie, 650 au Royaume-Uni, 320 en Afrique, 280 au Brésil. La société détient un réseau propriétaire et a négocié des accords avec près de 7.000 prestataires dans le reste du monde. Au-delà, l’activité de MSH International se déploie sur le soutien, les bilans et la prévention.

La cible des entreprises

La société s’adresse aussi bien aux entreprises multinationales et organisations internationales employant des salariés hors de  leurs frontières qu’au TPE-PME. Elle indique détenir 10 % de part de marché au sein du Fortune 500 représentant les 500 premières entreprises américaines classées selon l’importance de leur chiffre d’affaires. MSH International peut bâtir des programmes sur mesure, solution qu’elle recommande à partir d’une population de 50 salariés mobiles, ou bien modulables par le biais de l’association Previnter, spécialisée sur le créneau des expatriés. La société développe aussi une activité de gestion pour compte de tiers en direction des professionnels de l’assurance.

L’offre aux particuliers.

Les solutions en prévoyance-santé sont également ouvertes aux particuliers expatriés ou aux entreprises ayant moins de cinq salariés mobiles au travers de l’association ASFE (Association Santé sans Frontières). Dans leurs grandes lignes, elles se déclinent au travers d’une garantie de base santé obligatoire à laquelle peuvent s’ajouter des garanties optionnelles, d’assistance et de prévoyance. Elles comprennent plusieurs degrés pour tenir compte de la diversité des coûts de santé pratiqués à travers le monde. Une offre est disponible pour les 18-35 ans, adaptée pour les étudiants à l’étranger, une autre jusqu’à l’âge de 65 ans et une troisième pour les 65-75 ans. Les formules peuvent intervenir soit au premier euro, soit en complément de la CFE – Caisse des français de l’étranger.