Mariage officialisé entre BDO et le Bipe

Le Bipe, cabinet de conseil en data analyse, devient une entité juridique de la holding BDO, renommée “BDO Bipe Advisory”.
DR

Le cabinet d’audit et d’expertise comptable, BDO et le Bipe - cabinet de conseil en data analyse -  annoncent mercredi 19 septembre 2018 leur rapprochement. Le Bipe devient une entité juridique de la holding BDO, renommée “BDO Bipe Advisory”. Pour le président du groupe d'audit, Philippe Arraou, ce “mariage” a plusieurs objectifs, à la fois “élargir l’offre” auprès de ses clients en devenant “leader du conseil en gestion de la data”, mais aussi revoir ses compétences traditionnelles d’expertise comptable et d’audit afin d’y intégrer des outils numériques.  

L’ex président de l’ordre des experts comptables (2015-2017) constate que le marché de l’audit et du conseil “est en pleine mutation. La comptabilité n’a pas de valeur ajoutée pour un chef d’entreprise. Certaines prestations liées à nos métiers doivent se transformer et intégrer pleinement les solutions digitales pour libérer les énergies sur d’autres compétences, notamment le conseil”. Michel Léger, président du conseil de surveillance de BDO, abonde en ce sens : “aujourd’hui, de plus en plus d’outils informatiques sont développés pour contrôler les données comptables. Demain, il y aura plus de personnes embauchées pour créer ces outils et les développer que pour les utiliser”.  

Créé par le Général de Gaulle en 1958, le Bipe (bureau d’informations et de prévisions économiques) compte désormais parmi ses clients de grandes entreprises françaises mais aussi internationales, et  se positionne comme "un acteur majeur de la modélisation, de l’anticipation  et de la data science". Il a notamment créé en 2015 l’outil “Bipe rating”, une plateforme digitale d'analyse des TPE, PME et ETI européennes. Pour ce cabinet, cette association est aussi une façon de se positionner davantage sur le segment des PME.  

“C'est avant tout un rapprochement d’êtres humains” souligne Philippe Arraou. “Cette n’aurait pas fonctionné sans l’accord de nos collaborateurs qui ont montré une réelle envie de travailler ensemble”, poursuit Pascal Le Merrer, président du Bipe, depuis 10 ans. Très convoité, le Bipe recevait jusqu’alors “une offre d’achat tous les six mois”. Si les deux présidents n’ont pas dévoilé le coût de ce rapprochement, Pascal Le Merrer a indiqué que la dernière offre reçue par la société atteignait deux fois son chiffre d’affaires, soit 16 millions d’euros.