Marc Renaud se dit ouvert aux discussions sur l'évolution du capital de Mandarine

Réjane Reibaud
Marc Renaud CEO de Mandarine Gestion

Marc Renaud, fondateur et dirigeant de Mandarine Gestion, a reçu le message envoyé par Arkéa Investissement Services la semaine dernière à propos de sa participation dans Mandarine Gestion. Le groupe bancaire s'exprimait alors sur sa volonté de faire grandir son expertise actions, aujourd'hui logée essentiellement chez Mandarine Gestion avec une participation minoritaire de 15%. François Deltour, le nouveau président du directoire d'Arkea IS, estimait devoir prendre une décision cette année sur cette participation. "Parler du capital de Mandarine, je préfère que cela soit fait par moi que par François Deltour", a réagi Marc Renaud auprès de NewsManagers.

Le fondateur de Mandarine estime qu'il n'y a rien de vraiment nouveau dans les déclarations de François Deltour, "pour qui avait écouté la réunion stratégique d'Arkéa IS de début d'année" où les dirigeants indiquaient alors se sentir dans une situation inconfortable dans le domaine des actions et souhaité être plus présents. Marc Renaud regrette cependant que le groupe Arkéai IS ne se soit pas formellement tourné vers lui. "Je comprends leur inquiétude, mais ils m’en ont peu entretenu et je suis surpris de leur communication", déclare-t-il.

Aucune discussion entre les deux entités ne seraient en cours, mais Marc Renaud se dit "prêt à en discuter" et cherche à "préserver sa collaboration avec Arkéa IS qui est très bonne".  "Je vous confirme que je suis à l’écoute de tout ce qui se passe en M&A sur la place et que je pourrai évidemment imaginer une évolution de capital (...) mais rien ne sera annoncé dans les semaines ou mois qui viennent, que ce soit avec Arkéa ou avec un autre", a-t-il ajouté.

Le groupe Arkéa représente environ 15% à 20% des encours de Mandarine Gestion. "S'ils retirent cet argent, ce qui n'est pas ma solution favorite parmi toutes celles évoquées, cela sera conséquent mais pas vital pour Mandarine. On s'en remettra". a-t-il précisé.