L’interprofessionnalité est en marche

Les Rencontres interprofessionnelles du patrimoine sont organisées à Paris le mardi 11 février 2014
La directrice des Affaires civiles et du Sceau du Ministère de la Justice va venir lever le voile sur le décret multi-interprofessionnel tant attendu
DR, Benoît Baron, rédacteur en chef de l'Agefi Actifs

Loin d’être un mirage, le rapprochement et le partage des compétences s’enracinent progressivement dans les comportements. Nos deuxièmes Rencontres interprofessionnelles du patrimoine du 11 février à Paris en deviennent un symbole.

Elles ont déjà rassemblé l’an dernier au Pavillon d’Armenonville près de 450 conseillers de toutes les sensibilités et venus des quatre coins de France afin d’échanger avec leurs pairs, confronter leurs expériences, voire créer un lien dans le courant des affaires. Pour favoriser ces connivences, cet événement repose sur un triptyque.

Tout d’abord une conférence plénière en ouverture, où l’ensemble des Ordres professionnels et des associations représentatives expriment leur engagement sur ce chapitre, en l’occurrence, cette année, sur les initiatives interprofessionnelles promues par leurs soins au cours de la période récente.

Pour pousser plus avant dans la pratique, une dizaine d’ateliers techniques ponctuent la journée, tournés soit vers l’ingénierie patrimoniale, soit vers les voies concrètes permettant de tracer la route en commun. Chacun d’entre eux, regards convergents obligent, est animé par des experts d’origines complémentaires.

Enfin, un espace convivial autorise, sous la forme de bureaux de rencontres tenus par une quinzaine de partenaires, des rendez-vous où se décline toute la palette des mises en relation.

Un lieu de travail où chacun se respecte tout en confrontant ses acquis de clientèle, mais aussi ses espoirs de conquête, tel est le fondement de cette manifestation à la croisée de tous les chemins.

Des chemins interprofessionnels d’ailleurs tracés ici et là ces derniers mois, de manière plus ou moins formelle, mais néanmoins bien réelle. Une traduction majeure va d’ailleurs en être visible en clôture de cette édition 2014 puisque la directrice des Affaires civiles et du Sceau du Ministère de la Justice, Carole Champalaune, va venir lever le voile sur le décret multi-interprofessionnel tant attendu, à la mesure de sa longue gestation (lire notre dernier éditorial).

Un point d’orgue pouvant faire bouger le jeu des alliances entre métiers, mais qui ne doit pas masquer d’autres avancées, même moins spectaculaires. On évoquera, entre autres, le projet Airpi entre avocats et experts-comptables pour des missions balisées fonctionnellement, la création d’une sorte de maison du patrimoine à l’initiative d’un expert-comptable, ou encore divers chantiers en régions, incluant notaires et CGPI. On attend les prochains développements avec impatience.