Formations

L’IGP revendique sa transversalité

L’Institut de gestion de patrimoine de Paris-Dauphine s’ouvre à de nouvelles matières
Il souhaite élargir les débouchés de ses étudiants, notamment vers les professions réglementées
DR, Frédéric Gonand, directeur, IGP et Amélie de Bryas, directrice adjointe, IGP

Début 2016, l’Institut de gestion de patrimoine (IGP) de l’Université de Paris-Dauphine – qui existe depuis une vingtaine d’années – s’est doté d’une nouvelle direction. Frédéric Gonand, professeur associé à Paris-Dauphine et Amélie de Bryas, avocate et docteur en droit, ont pris les fonctions de directeur et de directrice adjointe. « Nous ne sommes pas un master de droit, mais 40 % de nos enseignements relèvent du droit et de la fiscalité patrimoniale. Nous ne sommes pas un master de finances mais 40 % de nos enseignements le sont.