« A l’étranger, des start-up dédiées à la banque privée en ligne connaissent des progressions impressionnantes »

Sylvain Fagnent et Stephen Périn, consultants pour Octo Technology, s’intéressent à l’éclosion des « FinTechs », ces start-up spécialisées dans les services bancaires et financiers qui s’invitent dans le panorama bancaire français. Pour l’Agefi Actifs, ils expliquent en quoi elles peuvent avoir une incidence sur le modèle de la gestion privée.
Stephen Périn et Sylvain Fagnent, consultants, Octo Technology

 

Vous considérez que le modèle des Financial Technology company (FinTechs) a vocation à s’imposer dans certains secteurs. Qu’en est-il ?

Les FinTechs répondent avec excellence à un besoin de services financiers non couverts de manière satisfaisante par les banques traditionnelles.

Les modèles économiques ne sont pas encore arrêtés. Soit elles viendront concurrencer les banques sur un service précis, soit elles apporteront un service complémentaire qui pourra se solder par un partenariat avec un institutionnel.