Les régulateurs européens s’intéressent de près aux "robo-advisors"

Du 4 décembre au 4 mars, l’Autorité bancaire européenne (EBA) a lancé en collaboration avec l’autorité des marchés financiers (Esma) et celle chargée des assurances (EIOPA) une consultation publique sur l’automatisation des conseils dans les services financiers. A côté des avantages potentiels que les robo-advisors représentent, des développements sont consacrés aux risques encourus par les institutions financières.