Les professionnels de l’immobilier misent plutôt sur une stabilité des prix

Moins de 10 % des acteurs du secteur tablent sur une baisse des prix. Le moral reste bon, même s'il est en légère baisse sur un an.
Fotolia

A en croire les professionnels, il n'y aura pas de raz-de-marée dans l'immobilier. La majorité d’entre eux considèrent ainsi que les prix resteront stables dans le neuf (56 %) et dans l’ancien (52 %), devant un sentiment de hausse (respectivement 37 et 22 %), selon le baromètre Crédit Foncier/CSA de mai 2018. A l’inverse, seuls 4 et 10 % d'entre eux prévoient une baisse des prix du neuf et de l'ancien.

De manière générale, plus de trois professionnels de l’immobilier sur quatre (77 %) entrevoient favorablement les 12 prochains mois. Le moral reste bon, même si l’indicateur perd 3 points de base sur un an, et que l’écart tend à s’accentuer entre l’Ile-de-France (89 % d’optimistes) et la province (75 %), souligne l’étude.

 « Le niveau bas des taux d'intérêt et le dynamisme du marché nourrissent cet optimisme, lorsqu’à l’inverse les professionnels se déclarent inquiets par la diminution des aides à l’accession », analyse le Crédit Foncier. Parmi les mesures importantes qui attendent l'immobilier, plusieurs incluses dans le projet de loi Elan sont « prioritaires » selon eux : la simplification des normes et procédures d’urbanisme (pour 70 % des répondants), la revitalisation des centres villes (41 %), la lutte contre les recours abusifs (39%), la rénovation énergétique et la transformation des bureaux en logements (27%). En revanche, d'autres intéressent peu, comme la réforme des copropriétés (10 %) et la création du bail mobilité (9 %). Enfin, interrogés sur l’APL Accession, les trois-quarts des professionnels estiment enfin qu’il faut revenir sur la quasi-suppression de cette mesure, fin 2017, en la réintégrant dans la prochaine loi de finances.

(1) Enquête réalisée du 5 au 12 avril 2018, par téléphone, auprès d’un échantillon représentatif de 403 professionnels de l’immobilier (agents immobiliers, commercialisateurs, lotisseurs, promoteurs, constructeurs de maisons individuelles, gestionnaires de patrimoine).