Les petites banques privées suisses gagnent des parts de marché

La collecte nette d'EFG, Sarasin ou Pictet est en nette progression sur 2008, alors qu'UBS et Credit Suisse ont flanché en fin d'année.

Si l’ensemble des activités de banque privée en Suisse a été affecté par la crise, la donne n’est pas la même pour tous. «Les plus petits acteurs ont gagné des parts de marché par rapport aux grandes banques intégrées, moins attractives car plus exposées à la crise», relève un analyste. «Les banques privées suisses ont globalement souffert de la réduction des investissements de leurs clients, mais les plus petites entités se sont le mieux comporté en termes de collecte. Je pense notamment aux banques cantonales.