Nominations

Les nouveaux hommes du notariat

Bertrand Savouré et Jérôme Fehrenbach souhaitent accompagner les nouveaux notaires.
Le président de la Chambre notariale de Paris et le DG du CSN veulent aussi innover.
DR, Bertrand Savouré, Président de la Chambre des notaires de Paris et Jérôme Fehrenbach, Directeur général du Conseil Supérieur du notariat

Bertrand Savouré, spécialisé dans la clientèle d’entrepreneurs et la planification des transmissions de patrimoine, a été élu président de la Chambre des notaires de Paris début juin. Ex-secrétaire général de KPMG, Jérôme Fehrenbach a été nommé directeur général du CSN, un mois plus tôt.

Augmentation de la profession. Ces deux nominations interviennent alors qu’un premier bilan de la loi Macron vient d’être tiré et que le Conseil d’État a validé la méthode par tirage au sort. Au 18 juin 2018, 1.416 offices notariaux ont été créés, selon les données du rapport annuel de l’Autorité de la Concurrence. Entre 2016 et 2018, le nombre de notaires aura augmenté de 20 %, représentant plus de 12.000 professionnels en activité. « Les efforts menés par les instances de la profession pour accompagner les notaires dans leur installation ont été considérables », souligne Jérôme Fehrenbach, DG du CSN, citant notamment la contribution de l’Association pour le développement du service notarial qui a œuvré pour doter les nouveaux offices des moyens pour produire les actes sur support électronique. 

Mission d’accompagnement. La Chambre des notaires de Paris, qui a augmenté de moitié le nombre de ses offices avec 125 nouvelles structures créées, a installé une « mission d’accompagnement » pour faciliter l’intégration des nouveaux notaires et suivre leur bonne installation. Chaque notaire installé aura dans la Chambre un notaire correspondant et aura droit à une assistance financière de trois jours de cabinet d’audit. Alors que la première carte d’installation est en cours de révision, le président de la Chambre de Paris et le directeur général du CSN appellent en cœur à une pause dans la création de nouveaux offices, tant que l’on n’a pas le recul
suffisant sur ces nouveaux acteurs.

Office augmenté. Outre l’accompagnement à l’installation de ces nouveaux professionnels, un autre sujet va occuper les deux hommes : l’innovation au service de la profession. Dans son discours lors du 114e congrès des notaires, Didier Coiffard, le président du CSN, a même parlé « d’office augmenté », qui « ira jusqu’au domicile du citoyen et qui lui permettra de chez lui de signer un acte authentique ». Quant à la blockchain, elle ne fait « pas peur » au notariat. « Au contraire, elle vient se mettre au service de l’authenticité » expliquait-il fin mai. Le notariat souhaite notamment utiliser cette technologie pour assurer la traçabilité des copies exécutoires. Jérôme Fehrenbach souligne également que la plateforme Notaviz créée en mars 2017, intégrant un annuaire de la profession, permettra bientôt des prises de rendez-vous en ligne. 

Chambre Junior. Bertrand Savouré fait aussi de l’innovation un des piliers de son programme pour les deux années à venir. 
La Chambre a mis en place depuis un an un groupe Initiatives et innovation. Composé d’une quarantaine de notaires, il se réunit deux fois par an pour coordonner le programme d’initiatives de la Chambre, dont les modalités sont précisées par des plus petits groupes. L’une d’entre elles a été mise en application récemment :
il s’agit de la création d’une « Chambre Junior ». Elle réunit des jeunes diplômés qui doivent être « l’aiguillon de la construction du notariat de demain ».  Le nouveau bureau de la Chambre a également créé un fonds innovation doté de 4 millions d’euros, abondé par les professionnels pour investir dans des start-up liées aux activités de la profession ou confier des missions spécifiques à des entreprises.