Allocation d’actifs automatisée

Les fintechs ont besoin d’apporteurs d’affaires

La distribution en direct auprès des épargnants n’est plus à l’ordre du jour pour la plupart des robo-advisors
Ces acteurs de l’univers fintech se positionnent comme une aide aux conseillers en réseaux ou hors réseaux
Fotolia, Du point de vue des distributeurs, il est l’heure de tester les capacités des différents protagonistes de l’univers fintech.

Est-ce déjà l’heure d’un retour aux réalités pour les acteurs de la fintech qui développent des solutions d’allocation d’actifs automatisée ? Sur le terrain, il n’est pas rare que les ambitions affichées par ces robo-advisors butent sur les préoccupations de leurs partenaires commerciaux.