Allocation d’actifs

Les conseils patrimoniaux relancent les automates

A l’heure du basculement des fonds en euros vers les unités de compte, les compagnies d’assurances entendent tirer profit des robo-advisors.
Fotolia

Qui aurait pu penser qu’il reviendrait aux conseillers en patrimoine, en réseaux ou hors réseaux, de rendre de son attrait au modèle de l’allocation d’actifs automatisée ? En effet, sans carburant, à savoir un afflux de collecte de la part des épargnants, plus d’un robo-advisor, ces nouveaux acteurs de la fintech nouvellement lancés, ont bien failli connaître la panne sèche.