Les CIF ont accéléré la cadence en 2021

Mathilde Castagna
Si leur chiffre d’affaires total a progressé en 2021, l’AMF constate une forte concentration des 50 premiers acteurs du marché qui représentent près de 50% des richesses.

Acteurs multi-statuts, les conseillers en investissements financiers (CIF) ont su capitaliser sur toutes les branches d’activités sur lesquels ils opèrent durant la crise sanitaire. En 2021, ils déclaraient un chiffre d’affaires – toutes activités confondues – de 3,6 milliards d’euros soit une progression de 40% sur un an, rapporte l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Bien que son activité puisse relever de la réglementation CIF, les acteurs pratiquent également d’autres activités telles que l’intermédiation en assurance, l’intermédiation en opérations de banque et en services de paiement ou la carte T de transaction immobilière. Dans son étude, le gendarme analyse les données 2021 de 14.876 professionnels répartis dans des cabinets CIF, ce qui représente 91% des CIF en activité.

L’activité CIF

L’activité de conseil en investissements financiers, à elle seule, a généré un chiffre d’affaires de 760 millions d’euros, soit une progression de 10%. Le volume des transactions moyen s’est élevé à 140.000 euros par cabinet, contre 134.000 euros en 2020. Rémunérée principalement via des commissions (78%) et des honoraires (22%), cette branche représentait 21% de l’activité totale des professionnels.

Néanmoins, et ce malgré des résultats en progression, l’AMF alerte sur la forte concentration de l’activité. En effet, en 2021, les 50 premiers acteurs représentaient 47% de l’activité CIF, tandis que les 500 suivants constituaient 36% et que les 4.915 entités restantes formaient 17% de l’activité CIF.

CIF CGP

Les conseillers en gestion de patrimoine – soit 94% des CIF - enregistraient 75% du chiffre d’affaires CIF total de 2021. En conseillant majoritairement des parts ou actions d’OPC, ils ont affiché - toutes activités confondues - 2,46 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit une progression de 33% sur un an. Le chiffre d'affaires effectué sur l'activité CIF uniquement a représenté de son côté, 568 millions d'euros.

Les montants conseillés s’élevaient à 16,3 milliards d’euros, «ce qui a permis de reconstituer un taux de rétrocession moyen pour les droits d’entrée de 2,53%», explique l'AMF dans son rapport. Enfin, l’encours s’est établi à 34,24 milliards d’euros. 

Parmi les conseillers en gestion de patrimoine, l’AMF récense un certain nombre de professionnels qui ne pratiquent aucune activité CIF. Ils sont ainsi 888 en 2021, soit 18% des CIF CGP.

CIF Institutionnels

Concernant les 6% de CIF restants, ils sont considérés comme des CIF Institutionnels et réalisent 25% du chiffre d’affaires CIF total. Fin 2021, ils affichaient un chiffre d'affaires en hausse de 56% sur un an, passant de 788 millions d'euros à 1,2 millliards d'euros. «Ceci s’explique en partie par la contribution d’un acteur qui a enregistré une hausse significative de son chiffre d’affaires consolidé», indique le gandarme sans préciser l'identité du concerné. Le chiffre d’affaires activité CIF a quant à lui diminué de 37%.  

Association professionnelle

Concernant l’adhésion à une association professionnelle, les CIF adhèrent majoritairement à l’Anacofi qui se positionne en première place avec 45% des professionels. CNCGP et CNCEF fédèrent quant à eux, 29% et 20% des conseillers tandis que Compagnie des CIF comptabilise 6% des acteurs.