Les banques privées et les émergents

Sollicitées deux fois à un mois d’intervalle, Crédit Agricole SA et Société Générale Private Banking ne disposaient d’« aucun interlocuteur » pour répondre à nos questions sur les axes de développement et la stratégie à venir de leurs banques privées dans les pays émergents. Peu d’informations sont disponibles sur le sujet si ce n’est que la première est présente au Brésil et la seconde en Chine. « Il n’y a pas tellement d’intérêt à implanter une banque privée dans un pays émergent, explique Nicolas Lioliakis. Ayant moins de contraintes de transparence fiscale que chez nous, les patrimoines y sont mobiles. Pour une clientèle très fortunée, c’est l’argent qui voyage, ce n’est pas la banque qui vient à elle. »