Le lien ambigu entre banques privées et "family offices"

Les relations entre les clients fortunés et les banques privées se sont parfois tendues avec la baisse des marchés. Les « family offices » tentent de répondre tant bien que mal à leurs exigences croissantes de services sur mesure.

Longtemps, les banques privées ont cherché de nouveaux arguments pour défendre leur position face aux cellules de family officesindépendantes. Elles en ont, malgré elles, trouvé un depuis peu : Bernard Madoff. Cela peut paraître paradoxal car les banques privées ont souffert d’un déficit d’image calamiteux avec cette affaire, mais elles veulent aujourd’hui parfois la tourner en leur faveur. « Les grandes fortunes savent bien que c’est avant tout par les family officesqu’elles ont été touchées. Ce sont souvent eux qui ont imposé les fonds Madoff aux banques.