Résidences senior

Le groupe Aegide accélère son développement

Le promoteur et exploitant, dont Nexity détient 34 % du capital, accroît fortement son parc. A côté des dix établissements ouverts, il compte en exploiter une quarantaine de plus en 2014.

Après l’ouverture d’une résidence senior par an en moyenne depuis 2001, le promoteur-exploitant Aegide/Domitys, principal acteur sur le secteur, passe à la vitesse supérieure. Comptant actuellement dix résidences exploitées et ayant obtenu l’agrément qualité service à la personne, il lance une quarantaine d’opérations jusqu’à 2013, représentant plus de 5.200 logements.

Multiplication.

Après le lancement des premières résidences, le produit a été ajusté et est désormais validé sur le plan économique pour être multiplié. Le modèle est par exemple passé de 80 logements par résidence à plus d’une centaine de lots et aussi d’un coût moyen de services facturés au résident de 500 euros à 750 euros par mois. Par ailleurs, fin 2006, le capital du groupe Aegide, détenu par les trois fondateurs, a été ouvert au GCE Immobilier (Caisses d’Epargne), lequel a apporté le groupe à Nexity en 2007. «  Le travail avec Nexity nous a permis d’envisager un développement plus actif. Nous avons une vingtaine d’opérations en copromotion avec notre actionnaire et nous travaillons aussi seul et avec d’autres promoteurs », précise Didier Jaloux, directeur général Promotion immobilière du groupe Aegide.

Croissance externe.

Toutefois, le risque pour le groupe n’est-il pas de grossir trop vite et d’éprouver des difficultés à remplir toutes ces nouvelles résidences ? « Ce n’est pas une croissance externe, nous construisons des résidences neuves dans des sites attractifs et nous n’envisageons pas de reprendre des résidences déjà créées et mal calibrées. Les ouvertures de ces résidences sont programmées et bien échelonnées dans le temps », répond Jean-Marie Fournet, président du groupe. De plus, si à fin mai 2010, le groupe compte 180 collaborateurs, ils devraient être plus de 600 en 2013.

Par ailleurs, pour accompagner cette stratégie, la société vient d’augmenter son capital de près de 5 millions d’euros. L’augmentation a été souscrite par les trois actionnaires fondateurs et par l’actionnaire minoritaire Nexity sans qu’il y ait une modification des pourcentages de détention, Nexity détenant toujours 34 % du capital. « De plus, pour aider au remplissage des résidences, Domitys a mis en place un outil de gestion locative permettant par exemple de relancer le client, note Frédéric Walther, directeur général Exploitation du groupe. Une fois passée la phase de lancement, le taux de remplissage est de 96 % sur les résidences qui ont plus de deux ans d’existence. »

Distribution.

Aegide commercialise les résidences senior à des propriétaires résidents et principalement à des investisseurs, soit en non-meublé sous le dispositif Scellier, soit en meublé sous le dispositif Censi-Bouvard. Dans ce dernier cas, un bail commercial est signé avec l’exploitant Domitys. Le groupe distribue ces lots par des bureaux de ventes, par des réseaux bancaires et par le Groupe la Financière du Palais (GFP Invest) dont Aegide détient 34 % du capital et qui travaille avec des CGPI.

Pour faire face à l’augmentation du nombre de logements à commercialiser, l’organisation commerciale est d’ailleurs renforcée avec par exemple une plus forte présence en régions au travers de la création de structures régionales de GFP Invest et le développement de partenariats avec des CGPI.