Le gouvernement veut des données sur tous les loyers en France

En s'appuyant sur les données de PAP, Century 21, SeLoger et bientôt Leboncoin, le gouvernement entend "fournir un indicateur de loyers pour chaque commune de France".

Le ministère de la Cohésion des territoires annonce le lancement d'un partenariat inédit avec une équipe d’économistes, les grands acteurs du numérique en matière de logement, pour "fournir un indicateur de loyers pour chaque commune de France". Les groupes et réseaux SeLoger, PAP.fr, Century 21 et bientôt Leboncoin doivent s'associer à cette démarche pour mieux connaitre le niveau de loyer par type de bien dans une commune donnée, son évolution ces dernières années. "Des questions ne trouvent pas de réponse exhaustive actuellement alors qu’elles sont essentielles pour les locataires et les propriétaires, les professionnels de l’immobilier, les investisseurs ou encore les décideurs publics locaux et nationaux", estime le ministère.

Pour améliorer cette connaissance des loyers, la loi Elan du 24 novembre 2018 a renforcé dans toutes les agglomérations des zones tendues les Observatoires locaux des loyers (OLL). Ainsi, un peu plus de la moitié du parc privé français va être ainsi couvert par un réseau public de 28 OLL renforcés, qui publie chaque année des informations précises sur les loyers pratiqués dans 45 des principales agglomérations françaises. Mais ce n'est pas le cas pour le reste du territoire, moins urbanisé, où "l’information est souvent très partielle, voire indisponible".

Une démarche qui interroge certains professionnels. Henry Buzy-Cazaux‏, président fondateur de l'Institut du management des services immobiliers (IMSI), juge sur Twitter le projet du gouvernement "dangereux", estimant qu'en la matière "l'ndépendance est nécessaire". L'annonce intervient en outre au moment où des questionnements entourent l'observatoire Clameur, lequel a démenti hier "les rumeurs de disparition" à son sujet, qui avaient circulé dans la presse.