Analyse d'expert - Avocat

Le démarchage pour faire face à la concurrence européenne

Sabrina Tantin, consultante communication et marketing, revient pour Agefiactifs.com sur la question du démarchage effectué par les avocats

En 1971, l’article 66-4 interdisait aux avocats toute action de démarchage et prévoyait une amende 4500 euros et 6 mois de prison.

La communication et le marketing étaient alors tabous pour les avocats.

Les temps changent, la concurrence, d’abord nationale puis européenne a contraint, en quelques dizaines d’années, l’Ordre des avocats a dédié l’article 10 du Règlement Intérieur National à la communication. L’éventail des actions de communication réalisables par et pour les avocats a été ainsi considérablement élargi.