Société de gestion

Lazard Frères Gestion met l’accent sur le conseil aux indépendants

La société veut consolider sa présence auprès des CGPI en développant notamment des partenariats avec les chambres représentant la profession Tout en proposant des formations validantes à ces conseillers, elle capitalise sur son expérience dans le domaine de la multigestion en particulier.

Lazard Frères Gestion, l’émanation française de la structure financière du groupe Lazard, entend développer, à côté d’un pôle consacré à la gestion institutionnelle, des activités de banque privée. Pour atteindre cet objectif, la société, qui ne dispose pas de son propre réseau de distribution, accentue sa présence aux côtés des conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI).

Collaborant actuellement avec une trentaine de groupements, soit 200 CGPI, Lazard Frères Gestion mise sur le développement d’un portefeuille de partenaires gérant des encours supérieurs à 10 millions d’euros. « Notre arrivée sur ce marché s'accompagne d'une réglementation et d'une structuration plus forte sur cette profession, avancent les associés gérants, François-Marc Durand et Jean-Jacques de Gournay. A terme, nous souhaitons capter 5 % à 10 % de la collecte des CGPI sur 3 ans en capitalisant sur notre solidité financière et notre expertise des marchés financiers. »

Sortir renforcé de la crise.

De l’avis de ses dirigeants, le modèle de gestion du groupe, qui entend faire de sa taille moyenne un atout supplémentaire pour courtiser les CGPI, doit sortir renforcé de la crise des marchés financiers. La direction s’en explique : « Les conseillers indépendants sont nombreux à s'inquiéter de l'évolution du capital de certaines sociétés de gestion et du maintien de leur indépendance » et ils devraient en tirer les conséquences en renouvelant notamment leur carnet d’adresses.

Les responsables affirment par ailleurs qu’aucun des investissements réalisés par la structure n’a été exposé sur des fonds Madoff : « Nous n’avons pas retenu ce placement qui ne collait pas à nos impératifs de transparence et dont les performances nous semblaient incohérentes au regard de la volatilité annoncée. »

A la différence d’autres acteurs de la Place, la société ne serait pas non plus confrontée à des fermetures de fonds ou à des difficultés sérieuses à maintenir leurs engagements à l’égard des structures de type PME-PMI, en dépit des difficultés de financement que rencontrent ces structures. Si les fonds propres ne sont pas exposés et que tout problème de dépréciation semble être écarté, « notre activité est marquée par une baisse évidente des opérations de fusions-acquisitions et une diminution de la gestion d’actifs », reconnaissent toutefois François-Marc Durand et Jean-Jacques de Gournay.

Offre de gestion privée.

Lazard Frères Gestion valorise l’expérience acquise dans le domaine de la gestion financière en s’appuyant sur la structure de gestion américaine du groupe Lazard Asset Management (LAM), basée notamment à New York et à Londres, pour fidéliser des partenariats auprès des CGPI. « Nous exerçons deux métiers bien distincts, souligne François-Marc Durand, LAM est plus orientée clients intermédiés alors que Lazard Frères Gestion s'adresse davantage à la clientèle en direct. »

Une offre existe également en matière de multigestion. Ainsi, l’établissement, qui a opté pour le statut de courtier sous la dénomination LFG Courtage, compte sur la quinzaine de partenariats élaborés avec des plates-formes comme Vie Plus et Generali et sur son savoir-faire dans la gestion de mandats, accessible à compter du million d’euros, où elle est en charge des produits structurés.

Pour faire connaître ces différents produits et entretenir les relations avec les gérants, la structure organise régulièrement des petits-déjeuners à l’attention des indépendants. Par ailleurs, un accord vient d’être signé avec trois chambres représentantes afin que les enseignements mis au point par les experts maison obtiennent le statut de formation validante. A côté de l’offre commerciale dédiée aux indépendants, la fonction patrimoniale de la société est complétée par son activité de fusion-acquisition qui lui permet, entre autres, à l’issue d’une opération de cession, de mettre en œuvre une analyse patrimoniale classique.

Implantations.

Pour Lazard Fères Gestion, une étape incontournable vers la consolidation de ses rapports avec les CGPI consiste à renforcer sa présence en province. L’ouverture d’un bureau à Nantes est ainsi prévue dans le courant du premier semestre 2009 et une installation à Lille et à Strasbourg est envisagée pour 2010, en plus de ses implantations existantes à Lyon et Bordeaux.

Le développement de la succursale bruxelloise, dont les quatre collaborateurs auraient levé près de cent millions d’euros de nouveaux capitaux l’année dernière, est également envisagé via le recrutement de banquiers privés pratiquant le flamand. A terme, Genève pourrait accueillir un nouvel établissement.