L'AMF lance sa division Fintech

Le but de cette structure est d'identifier les opportunités de développement du secteur tout en cernant les sources potentielles de dérives futures.
Fotolia

Les Fintech ont enfin leur propre division au sein de l'AMF. L'Autorité des marchés financiers a annoncé lundi 30 mai le lancement de la division Fintech au sein de sa structure, à compter du 1er juin.

Cette division Fintech, innovation et compétitivité (FIC) va être créée au sein de la Direction de Régulation et des affaires internationales (DRAI), précise le communiqué de l'AMF. Un objectif principal pour cette nouvelle entité : "identifier les sujets de compétitivité et d’innovation importants et nécessitant un positionnement du régulateur, en France comme à l’international", explique l'AMF.

Franck Guiader
Le directeur de la division FIntech, innovation et compétitivité

Saisir les opportunités de développement économique du secteur donc, tout en identifiant les risques de dérives à l'avenir. "Cette nouvelle division aura pour mission d’analyser les opportunités et les nouvelles formes de risques auquel le régulateur et potentiellement les investisseurs doivent faire face. Impliquée dans les débats européens, elle devra évaluer la nécessité d’adapter la règlementation, ou la doctrine de l’AMF, tout en maintenant un haut niveau de protection pour les investisseurs", complète l'AMF qui sera accompagnée de l'ACPR dans cette mission.

Cette nouvelle structure sera pilotée par Franck Guiader, désormais ancien directeur de la régulation et des affaires internationales de l’AMF au sein de division "Régulation de la gestion d’actifs".