L'AMF et l'ACPR vont encadrer le développement des fintech

Le gouverneur de la Banque de France a annoncé hier la mise en place d'une équipe dédiée au développement et à la régulation de ces startup de croissance.

Comme l'Agefi l'annonçait dans son édition du 21 avril dernier, l'AMF et l'ACPR vont mettre en place dès le mois de juin un pôle commun destiné aux acteurs de la finance technologique, les fintech.

Le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau a annoncé la création d'un "guichet unique" dédié aux start-up à l'occasion de l'événement Fintech Revolution, mardi 3 mai, événement dont l'Agefi est partenaire. Le but est d'accompagner ces start-up de très forte croissance dans leurs démarches, d'encourager la compétitivité de ces sociétés face à la concurrence étrangère mais également d'instaurer une régulation propre au secteur qui puisse empêcher les dérives potentielles dans l'utilisation des données et la cybercriminalité notamment.

L'une des pistes à l'étude concernant la flexibilité plus forte du secteur et évoquée par l'Agefi, serait de permettre à ces fintech de changer facilement de statut. Actuellement, plusieurs statuts permettent aux Fintech d'opérer dans leurs secteurs : conseiller en investissements financiers (CIF) dans la gestion de patrimoine, conseiller en investissement participatif (CIP) pour les plateformes de prêts, ou encore établissement de paiement.