L’AMF épingle La Banque Postale sur son devoir de conseil

Amélie Laurin, Agefi Quotidien
Le régulateur des marchés reproche à la banque publique de ne pas avoir alerté ses clients des pertes encourues en vendant avant échéance des parts de fonds garantis.

Balayés par la crise de 2008, les fonds à capital garanti restent un vivier de contentieux en France. Le représentant du collège de l'Autorité des marchés financiers (AMF) a demandé hier à la commission des sanctions d'imposer une amende de 1 million d'euros à La Banque Postale (LBP). Il lui reproche des manquements liés à des demandes de remboursement de parts des fonds garantis Progressio et Progressio 2006, commercialisés par l’établissement de 2005 à 2007 et gérés par sa filiale LBP AM.