Actualité et projets

L’ambition de faire reconnaître et connaître notre profession

Benoist Lombard et Géraldine Métifeux, vice-présidents, Chambre des indépendants du patrimoine
L’Agefi Actifs a demandé aux responsables des Ordres et associations professionnels d’exprimer leurs priorités pour 2014
La Chambre des indépendants du patrimoine vise les jeunes adhérents, les formations et la reconnaissance du métier

Le métier de conseil en gestion de patrimoine connaît intrinsèquement des barrières à l’entrée telles que la compétence multidisciplinaire ou les qualités de chef d’entreprise... Il nous est donc apparu fondamental de permettre à ceux qui souhaitent épouser cette profession d’intégrer la Chambre dans des conditions idéales tant du point de vue de l’accompagnement que du point de vue financier.

La politique de la Chambre en faveur des jeunes adhérents. La création d’une entreprise est toujours source d’investissements, surtout les premières années. Ainsi, il a été décidé de réduire leur cotisation de moitié pendant les deux premières années d’adhésion, de la même façon que nous avons encore amélioré l’offre et les cotisations en responsabilité civile professionnelle (RCP) pour les nouveaux adhérents.

En l’espèce, et pour nous résumer, retenons qu’un jeune adhérent à la Chambre aura en tout et pour tout 100 euros par mois de frais pour son adhésion et son assurance responsabilité civile professionnelle.

Pour alléger la charge administrative de nos nouveaux adhérents, nous avons conclu des partenariats avec les principaux agrégateurs de la place. Là encore, c’est une offre préférentielle tarifaire.

Parallèlement, dans l’idée de faire reconnaître et connaître notre profession, il nous semble primordial que l’ensemble de nos adhérents, y compris les plus récents – bref les jeunes membres – disposent d’une visibilité web notamment par le biais d’un site internet actif et réactif. C’est pourquoi nous avons pris la décision de conclure un partenariat avec Actusite.

Ce partenariat consiste, à nouveau, à faciliter l’accès à un service de bon niveau par des tarifs négociés pour nos jeunes adhérents.Enfin, pour permettre aux jeunes membres de s’informer et de se former à moindre coût, nous avons négocié des abonnements à moitié prix auprès de L’Agefi Actifs et Fidroit.

La création des Universités de la Chambre des indépendants du patrimoine. La formation est un enjeu majeur pour notre profession et nous souhaitons apporter le grand soin au fait que nos adhérents puissent effectuer leurs heures de formation dans des conditions optimales où qualité des interventions et convivialité seront au rendez-vous. C’est pourquoi nous avons créé les Universités de la Chambre des indépendants du patrimoine. Le concept est simple : chaque grande région (correspondant aux indicatifs téléphoniques) réunira ses adhérents pendant deux jours (13 heures de formation validante) autour, d’une part, d’intervenants de haut niveau et, d’autre part, de partenaires qui souhaitent nous accompagner sur ce type d’événements (cinq/six par séminaire). L’objectif, au-delà de pourvoir à nos obligations de formation dans des conditions optimales, est de permettre à nos adhérents de mieux se connaître et d’avoir un contact privilégié avec nos partenaires.

Nous allons donc, en 2014, organiser cinq Universités de la Chambre des indépendants du patrimoine, si possible aux alentours du mois de juin. Nous communiquerons le calendrier et le programme de ces événements très prochainement sur le site et l’agenda de la Chambre. Cette communication autour de nos atouts, le service aux adhérents et la qualité de nos formations s’inscrit dans un plan général de communication, y compris auprès d’un public plus large.

La Chambre oeuvre pour la reconnaissance du métier de conseil en gestion de patrimoine. Le métier de CGPI est en général méconnu quand il n’est pas tout simplement inconnu, non seulement du grand public, mais aussi parfois de nos autorités de tutelle.

La Chambre, en tant qu’association représentative, se doit de contribuer à faire reconnaître notre métier. CGPI, c’est être un conseiller patrimonial normalement doté de la capacité juridique appropriée (CJA), c’est être conseil en investissements financiers (CIF), c’est être courtier d’assurance, c’est être intermédiaire en opérations de banque et services de paiement (IOBSP), enfin, c’est aussi être intermédiaire en transactions immobilières. Notre métier est exigeant et peu de professionnels ont les qualités requises. Il faut que nos futurs clients sachent qui nous sommes et quels sont nos domaines de compétences.

Pour aider notre monde à gagner en notoriété, nous étudions la possibilité de mettre en place un plan de communication de grande envergure autour du métier de conseil en gestion de patrimoine. Ce plan résultera d’une consultation réfléchie avec les partenaires intéressés par cette démarche. Quel que soit le niveau d’intervention, l’ensemble de notre industrie est consciente de l’enjeu et affiche une réelle volonté de promouvoir la communication autour de notre profession. Nous voulons, maintenant, pouvoir véhiculer une image claire à destination d’un plus grand public car il faut, à notre sens, dépasser l’aspect confidentiel de notre profession.

Nous allons donc très prochainement entamer cette campagne de communication qui s’étalera sur le long terme, avec une présence forte sur tous les médias ciblés par nos conseils. Notre objectif consiste à définir simplement ce qu’est un CGPI et, surtout, quelle est réellement sa valeur ajoutée pour l’épargnant. Avec ces trois axes prioritaires de développement pour 2014, la Chambre des indépendants du patrimoine compte démontrer qu’exigence n’est pas synonyme d’élitisme et qu’elle reste fidèle à ses valeurs tout en offrant une meilleure visibilité à notre métier et à ses adhérents.