L'AGEFI AMtech day : les sociétés de gestion sous-utilisent les réseaux sociaux

Newsmanagers, 1 octobre 2014
Il est indispensable de se doter d'une cadre de compliance, d'un guide de bonnes pratiques et même parfois, comme chez Amundi, d'un process de gestion de crise

De plus en plus présents dans le paysage, les réseaux sociaux ne se sont pas encore vraiment imposés dans le secteur de la gestion d'actifs. Des exceptions existent bien entendu, à l'instar de BNP Paribas IP ou d' Amundi qui ont développé une vraie stratégie sur ces nouveaux supports que sont LinkedIn, Facebook, Twitter et consorts. Dans leur ensemble, les sociétés de gestion s'intéressent de plus en plus aux réseaux sociaux mais elles ont aussi tendance à rester inactives. Ce qui peut surprendre."Je ne comprends pas les sociétés de gestion. Je ne trouve pas de grand patron de l'asset sur Twitter alors que je peux avoir accès à un responsable de l'assurance. Les gestionnaires d'actifs n'exploitent pas non plus LinkedIn où sont présentes pourtant toutes leurs catégories de clients", a lancé Alban Jarry, spécialiste des réseaux sociaux et l'auteur de plusieurs études sur le sujet(1), le 30 septembre à l'occasion d'une table ronde organisée dans le cadre de la cinquième édition de l'Amtech day de L'Agefi.

Il est vrai aussi que la mise en place d'une stratégie de développement sur les réseaux sociaux nécessite quelques précautions. Les participants à la table ronde l'ont souligné, il est indispensable de se doter d'une cadre de compliance, d'un guide de bonnes pratiques et même parfois, comme chez Amundi, d'un process de gestion de crise. L' Association française de la gestion financière ( AFG) a créé l'an dernier un groupe de travail sur les réseaux sociaux, pilotée par Dominique Pignot, par ailleurs responsable de la commission communication.

Le déploiement d'une stratégie sur les réseaux sociaux exige donc une vigilance certaine, le retour sur investissement est à ce prix. "Je crois à la formation, je crois à la prévention. Il faut entraîner les collaborateurs qui pourront alors devenir les premiers ambassadeurs de votre marque", a lancé Charlotte Binche, responsable relations média et communication digitale chez Amundi.

Pierre-Olivier Frainais, responsable web/multimédia chez OFI, a ainsi mis en place des comptes sur Twitter qui portent les points de vue des experts d'OFI. Une stratégie adaptée à la taille de l'entreprise qui permet à OFI d'accroître sa notoriété et son influence. A l'occasion de la semaine de l'ISR, OFI vient d'ailleurs d'ouvrir un nouveau compte expert dédié à l'ISR.

(1) Alban Jarry est par ailleurs responsable du programme Solvency II à La Mutuelle Générale