L'affaire Madoff coûtera 500 millions aux OPCVM français

L'AMF a précisé que 8% seulement de ce risque touche le grand public. Toutes les sociétés concernées devront communiquer.

Calmer le jeu. L’Autorité des marchés financiers s’est efforcée hier d’éteindre l’incendie qu’elle a elle-même contribué à allumer, en apportant des précisions bienvenues sur les conséquences, pour les petits épargnants français, de l’affaire Madoff. Elle a aussi mis en ligne une liste de questions/réponses destinées à rassurer le grand public.