La vague mondiale de cyberattaques risque de se prolonger

Yves-Marc Le Réour, Agefi Quotidien
Plus de 200.000 ordinateurs dans au moins 150 pays ont été affectés par un "rançongiciel". Telefonica, la Deutsche Bahn ou Renault font partie des victimes.

La cyberattaque ayant affecté vendredi plus de 200.000 ordinateurs dans au moins 150 pays était d’une telle ampleur qu’elle a suscité samedi une réaction des ministres des Finances des pays membres du G7. «Nous reconnaissons que les cyber incidents représentent une menace croissante pour nos économies et qu'une politique de réponses appropriées pour l'ensemble de l'économie est nécessaire», indique le communiqué final conjoint des ministres réunis à Bari en Italie.