La première vente aux enchères de bitcoins en France fait sauter les compteurs

La rédaction
La plupart des lots de la vente aux enchères sont partis plus chers qu'au cours actuel, après avoir rajouté les frais de vente de 14,28 %.

Cinq fois le cours du jour ! Comme prévu, la France a organisé aujourd’hui sa première vente aux enchères de bitcoins à Paris et sur le site Interenchères. La maison de ventes Kapandji Morhange a proposé aux enchères 611 bitcoins, saisis dans le cadre d’une affaire de cybercriminalité. Deux vacations ont eu lieu : la première à 9h00, avec 437 lots de 0,11 à 2 bitcoins et une vacation l’après-midi portant sur 44 lots de 5 à 20 bitcoins pour des investisseurs considérés comme plus avertis. Pour cette première, 1.500 personnes étaient inscrites.

La plupart des lots de la vente aux enchères sont partis plus chers qu'au cours actuel, après avoir rajouté les frais de vente de 14,28 %. Le premier lot de bitcoins mis aux enchères, de 0,11 bitcoin, a par exemple été vendu à... 26.800 euros, soit cinq fois le prix du marché, le cours de la crypto-monnaie étant autour de 46.000 euros. « C'est 0,11 bitcoin pas 1 bitcoin », a rappelé Ghislaine Kapandji, la commissaire-priseur, qui a, dans un premier temps, décidé de relancer les enchères, croyant à une mésentente sur la quantité vendue. L’après-midi, un lot de 20 bitcoins a été attribué au prix moins surprenant de 802.250 euros, le record de la journée.

Grâce au système de jetons non fongibles (NFT), ces certificats numériques qui permettent notamment d’authentifier un bitcoin, le premier lot parti à un prix défiant toute logique pourra être identifié comme tel et être valorisé bien plus que sa valeur réelle. L’énorme engouement pour ces enchères a pu s'expliquer aussi par le fait que ce soit l'Etat qui vende, ce qui a pu rassurer les potentiels acheteurs et faire monter les enchères.

Pour les lots ayant été vendus à un prix proche de celui du marché, les acheteurs ne sont pas certains pour autant d'avoir fait une bonne affaire. Sachant qu'ils ne recevront leur lot que dans les 48h, le cours du bitcoin pourra varier très largement, à la hausse comme à la baisse, au vu de sa volatilité des derniers mois.

La première vente aux enchères de bitcoins a eu lieu aux Etats-Unis en 2014. En Europe, cette pratique existe déjà ailleurs : en mars dernier, la justice belge a mis aux enchères l’équivalent de 110.000 euros en crypto-monnaies.