La fusion entre les Banques populaires et les Caisses d’épargne est imminente

L’Etat prendrait une participation entre 15 et 20%. François Pérol conseiller à l’Elysée pourrait prendre la tête du nouvel ensemble.

Les négociations de fusion entre les Banques populaires et les Caisses d’épargne entrent dans leur dernière ligne droite, La décision sera pour cette semaine, a confirmé dimanche Nicolas Sarkozy. L’Etat pourrait prendre une participation d’environ 15% à 20% au sein du nouvel ensemble, indiquait hier Reuters de source proche du dossier.