La crise pousse à plus de prudence sur les plans d'épargne retraite

Les sommes versées sur le Perco baissent. Elles sont à présent principalement placées sur des fonds peu risqués au détriment des actions.

Les salariés semblent plus réticents à épargner dans une optique de long terme dans un contexte de crise. Les montants qu’ils ont versés dans des plans d’épargne retraite collectifs (Perco) ont ainsi baissé de 3% en 2008, à 1.073 euros en moyenne, d’après le baromètre de Natixis Interépargne publié hier.Surtout, les salariés n’ont pas cherché à profiter au maximum des abondements proposés par leurs employeurs. Ainsi, dans les très petites entreprises, près de huit épargnants sur dix se sont servis de moins de 25% de leur enveloppe d’abondement.