La concentration se poursuit dans un contexte favorable

Le métier de la tenue de comptes comme celui de la gestion financière sont aux mains des grands groupes bancaires
Néanmoins, certaines sociétés de gestion tirent leur épingle du jeu en proposant notamment des fonds gérés en architecture ouverte

Le marché de l’épargne salariale se porte bien. Selon l’Association française de la gestion financière (AFG), les actifs gérés s’élevaient, fin juin 2015, à 120 milliards d’euros, en progression de 8 % sur un an. « Cela est dû à un effet marché positif, mais aussi au bon niveau des versements, à la stabilisation des règles depuis deux ans et aux résultats des entreprises qui repartent timidement », précise Laure Delahousse, membre du directoire de l’AFG.