La compétitivité et la sécurité au coeur du nouveau "Forum fintech"

Le premier "Forum fintech" s'est tenu à l'initiative de l'AMF et de l'ACPR depuis l'annonce du lancement d'un pôle commun sur la régulation de ces startup de la finance technologique. Il vise notamment à répondre aux interrogations des professionnels sur la régulation.

Annoncé lors du lancement des deux plateformes fintech à l'AMF et à l'ACPR, le Forum fintech a tenu sa première réunion lundi 18 juillet à l'initiative des deux instances de régulation et encadré par la secrétaire d'Etat à l'industrie et au numérique Axelle Lemaire.

A l'origine, cette réunion a été mise sur pieds pour accompagner les porteurs de projets et "répondre aux questions qu'ils se posent en matière de régulation", expliquait récemment le directeur du pôle fintech à l'AMF Franck Guiader sur l'AgefiTV.

Ce forum a toutefois pris une résonnance particulière, un mois après la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union Européenne. Surtout sur le volet compétitivité. "Une réglementation adaptée est un facteur essentiel pour assurer l’attractivité de la place financière de Paris pour les Fintech, en particulier dans le contexte actuel marqué par le Brexit", a notamment déclaré Axelle Lemaire.

Pour le permettre, "notre ambition est d’être une place d’excellence tant par le niveau de sécurité que d’adaptation des réglementations, susceptible à ce titre d’attirer les meilleures initiatives en matière de fintech et d’innovation financière", a ajouté le Gouverneur de la Banque de France et président de l'ACPR, François Villeroy de Galhau.

Le Forum fintech compte 34 membres, dont le  mandat court pour deux ans. Parmi eux des dirigeants de fintech (Yomoni, Finexkap...) des assureurs (Axa, Groupama) et des banques (BNP Paribas, Crédit Mutuel Arkéa) notamment.