Réglementation financière

Keren Finance de nouveau sanctionnée par l’AMF

La société de gestion Keren Finance écope, pour la deuxième fois cette année, d’une amende prononcée par la commission des sanctions de l’AMF

250 000 euros d’amende pour la société Keren Finance, 25 000 euros pour son gérant, Xavier Lagae, et 650 000 euros pour son client, Laurent Haegel, telles sont les sanctions rendues par l’AMF le 8 novembre 2018. La commission des sanctions a reproché au gestionnaire d’avoir manipulé en 2015 le cours des actions Compagnie du Cambodge, une filiale de Bolloré.

La décision, publiée sur le site de l’AMF, précise que la manipulation de cours aurait eu lieu lors du double fixing quotidien dont fait l’objet l’action Compagnie du Cambodge sur le compartiment A d’Euronext Paris.

La commission s’appuie sur le règlement général de l’AMF (1) et reproche aux protagonistes d’avoir « introduit des ordres massifs en « face à face » de manière concertée, ayant pour seul objet de transférer des titres Compagnie du Cambodge du portefeuille de M. Haegel à celui de la Sicav Actif, et vice versa, sans en changer le bénéficiaire économique et, ainsi, de s’être livrés à des manipulations de cours ». La décision précise, au sujet de la Sicav, qu’il s’agit d’un « fond d’investissement alternatif dédié à la gestion de la fortune de M. Haegel et de sa famille ».

L’autorité de régulation s'est basée sur un faisceau d’indices pour prouver le caractère concerté de la passation d’ordres. Sur ce point, la commission a conclu - entre autres - qu'il « résultait (…) au cours des trois séances étudiées, que les ordres de sens opposé ont été passés de manière concomitante par M. Haegel et le gérant de Keren Finance », et que « le caractère massif des ordres litigieux constituait un indice supplémentaire de concertation entre les mis en cause ».

Le collège de l'AMF avait requis 450 000 euros contre la société de gestion et son client, et 90 000 euros contre le gérant qui s'occupait des contrats d'assurance vie de ce dernier. Finalement, la commission des sanctions n’a pas suivi les réquisitions, se montrant plus sévère pour le client particulier et plus clémente pour la société de gestion. Cette dernière avait déjà écopé, en juillet dernier, d’une amende de 300 000 euros, notamment pour des manquements dans l'affectation prévisionnelle de certains ordres de transactions.

Dans les deux affaires, aucune sanction disciplinaire n’a été prononcée à l’encontre de Keren Finance, en cohérence avec la position générale de la commission quant aux sanctions infligées. En 2017, 23 sanctions pécuniaires ont été prononcées par la commission, contre sept sanctions disciplinaires seulement.

 

(1) Art. 1° a), 1° b) et 2° de l’article 631-1 du RGAMF