Jupiter va cibler les CGP en France

D'ici 4 ans, les CGP devraient représenter 20% de la clientèle de Jupiter dans l'Hexagone.

Newsmanagers

La société de gestion britannique Jupiter Asset Management va cibler un nouveau type de clientèle en France, celle des conseillers en gestion de patrimoine indépendants et leurs clients. Pour ce faire, elle va passer par Alfi Partners et Alfilux, tierce-partie marketeur (TPM). Alfi Partners travaille déjà pour Jupiter depuis dix ans sur la clientèle des investisseurs institutionnels français, des gérants de fortune et des fonds de fonds.

Trois fonds seront mis en avant auprès des CGPI : le Jupiter Dynamic Bond, le Jupiter Flexible Income et le Jupiter Financial Innovation. Ces fonds sont déjà référencés chez Generali Patrimoine, Cardif, et devraient être très prochainement disponibles auprès d’autres compagnies d’assurance et plateformes de distribution. « Notre ambition est d’installer durablement Jupiter AM dans le paysage des conseillers en gestion de patrimoine et de gagner la confiance des investisseurs particuliers en France sur le long terme. Cette activité devrait représenter 20% de la clientèle de Jupiter en France à horizon 4 ans », affirme Thomas Ibanez, qui a été spécialement recruté chez Alfi Partners pour développer cette activité pour le compte de Jupiter AM. Jupiter ne divulgue pas ses encours français, la société a seulement indiqué que ses clients européens représentent 18% des encours sous gestion au 30 juin 2019 (51,2 milliards d'euros).

Ce développement vers la clientèle CGP s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de distribution qui se veut « offensive » après l'arrivée d'Andrew Formica, CEO de Jupiter en mars 2019 et de Phil Wagstaff qui a rejoint la société en mai dernier en tant que responsable mondial de la distribution (global head of distribution). Si Jupiter totalise aujourd’hui plus de 47 milliards d’euros gérés dans le monde, elle ne donne pas de détail sur ses encours pour la clientèle française et n'a ouvert aucun bureau en France. La clientèle d'Europe continentale représente toutefois 18% des 47 milliards. « Nous ne changeons pas notre stratégie en France. Au contraire, nous la renforçons. Nous sommes convaincus que le positionnement de Jupiter en tant que société de gestion indépendante à fortes convictions devrait rencontrer un fort succès auprès des conseillers en gestion de patrimoine français », a commenté Phil Wagstaff.