HSBC s'engage dans un plan drastique de réductions d'actifs

Par Réjane Reibaud
Le géant britannique envisage la suppression de 35.000 postes en trois ans et la création d'une nouvelle activité de banque de patrimoine en 2020.

La plus grosse banque d'Europe s'inflige une cure d'amaigrissement drastique. HSBC a annoncé ce 18 février qu'elle visait une diminution de plus de 100 milliards de dollars d'actifs bruts pondérés du risque d'ici à fin 2022 à travers le monde mais plus spécifiquement en Europe et aux Etats-Unis, pour amortir les effets du Brexit et de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.