Interprofessionnalité

Fidal se positionne en précurseur

En 1994, le cabinet d’avocats d'affaires s’est rapproché d’une étude notariale
Une organisation qui pourrait être déployée au travers d’autres prises de participations
DR, Yves de Sevin, directeur général, Fidal

L’interprofessionnalité a le vent en poupe. Avocats, notaires et experts-comptables sont de plus en plus nombreux à constituer des alliances. Sans compter que la publication du décret sur la société pluriprofessionnelle d’exercice (SPE) doit bientôt intervenir (1). L’occasion d’aller interroger le cabinet d’avocats d’affaires Fidal, qui détient depuis 1994 une participation minoritaire dans l’office notarial de la Madeleine (Nord), une structure constituée sous la forme d’une société d’exercice libérale à responsabilité limitée.