Cabinet de conseil

Effinance s’introduit auprès d’une profession en pleine mutation

La société conseille les professionnels du patrimoine sur les questions touchant au marketing et au développement commercial.

Après une expérience d’une vingtaine d’années dans le milieu bancaire, Serge Moreno, ancien directeur du marketing de Fortis Banque, a créé début 2010, Effinance, un cabinet de conseil spécialisé sur les problématiques marketing et de développement commercial des banquiers, assureurs, gestionnaires d’actifs et autres professionnels de la finance sur leurs activités de gestion de patrimoine. Serge Moreno confie avoir trouvé sa place auprès d’une profession à l’aube d’une véritable mutation, consciente de devoir réviser, voire repenser son modèle de développement pour renouer avec la rentabilité (lire l’Agefi Actifs n°459, pp. 10 à 12)

Marketing et développement commercial.

Afin d’éviter une rupture entre les têtes pensantes et les collaborateurs de terrain , « il est nécessaire - derrière la mise en place d’outils marketing, d’une approche multicanal ou d’une offre produits - d’accompagner les forces commerciales de l’entreprise », explique l’associé fondateur d’Effinance, au fait des problématiques rencontrées par les professionnels du patrimoine en termes de formation, d’animation et d’optimisation de l’efficacité des équipes commerciales. La société intervient sur l’élaboration de la stratégie marketing (offre à développer en interne, externalisation, canal de distribution privilégié, ...) jusqu’à sa mise en marche et son déploiement. Lorsque l’action nécessite des qualifications en dehors de son champ de compétences, Serge Moreno fait appel aux différentes familles de consultants, indépendants ou petits cabinets, de l’association Puissance 10 dont il est membre, l’objectif étant de partager des missions lorsque l’un d’entre eux ne dispose pas d’un savoir-faire. C’est ainsi que son réseau est en mesure de lui apporter un spécialiste des outils de reporting, de la formation commerciale, de l’informatique ou de la rationalisation des coûts. Les sociétés se refacturent les prestations ou se rétrocèdent une commission.

Conduite du changement.

Serge Moreno ne livrera pas de chiffres, mais il paraît satisfait de son entrée sur le marché. Pour ce dernier, il y a un créneau pour un consultant indépendant capable d’apporter une dimension opérationnelle au conseil, moins auprès des grandes banques ou compagnies d’assurances qu’auprès de structures de taille petite et moyenne - celles dont le produit net bancaire oscille entre 10 et 500 millions d’euros - qu’il facture entre 1.300 et 2.000 euros la journée en fonction de la durée des missions.

Le phénomène est récent mais Effinance commence, depuis quelques semaines, à observer une prise de conscience certaine des acteurs de la profession pour le changement. Du travail en perspective, donc, pour les consultants, à condition que le discours des professionnels du patrimoine trouve un écho dans la pratique.