Interprofessionnalité / SPFPL

Des notaires commencent à structurer leurs projets

Révolution numérique et loi Macron obligent, les études notariales commencent à s’organiser en créant des holdings
A côté du Groupe Monassier, Cheuvreux, NotaBene, Juris et Numeri Developpement montent aussi au créneau
DR

Le monde du notariat a vu son modèle fortement remis en cause. Certaines dispositions de la loi Macron modulent en effet leur tarif et instaurent une libre installation des offices. Par ailleurs, les développements numériques aiguisent la concurrence avec les autres professions réglementées. Face à ces défis, quelques notaires se sont récemment lancé dans la création de sociétés de participations financières de professions libérales (SPFPL) au caractère monoprofessionnel pour l’instant, et non plurimétier comme le permet le décret de mars 2014 (1).