Dépendance

Des experts perplexes au chevet du cinquième risque

Le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans devrait passer de 1,3 million aujourd'hui à plus de 2 millions en 2015. Evaluée pour l’heure à 19 milliards d’euros, soit 1 % du PIB, la dépense publique liée à la prise en charge de la perte d’autonomie pourrait représenter 1,6 % du PIB en 2025. Et, au-delà des chiffres, il y a le facteur humain, principalement pour les proches des personnes dépendantes, ceux que l’on nomme les aidants. Le défi est gigantesque en termes d’investissements en immobilier spécialisé et de créations d’emplois dans les services à la personne. Encore faut-il se pencher sérieusement sur les financements.

Le gouvernement a promis une loi visant à la création de ce que l’on nomme le cinquième risque de la protection sociale. Promise pour 2008, la réforme traîne. Or, le cinquième risque, est-il bon de le rappeler, a une caractéristique principale : celui d’être certain.