Cyrus acquiert la société de gestion privée Amplegest

L'Agefi Quotidien
Les deux groupes doivent annoncer leur rapprochement ce mercredi. Le nouvel ensemble pèse plus de 8 milliards d’euros d’actifs et est valorisé 300 millions d’euros.

Les opérations de consolidation se succèdent. Un mois après le rapprochement entre Crystal et le groupe Victoire, épaulé par le fonds Apax, le rachat d’Oudart par Cholet Dupont, et celui de Ferri par le groupe Premium, et quelques jours après l'annonce de l'adossement de Primonial à Altarea, les grandes manœuvres continuent dans le secteur du conseil en gestion de patrimoine et de la gestion privée. Le groupe Cyrus et Amplegest ont signé hier leur projet de rapprochement, qui devrait être annoncé ce mercredi. Cyrus, détenu à 71% par ses salariés et à 29% par le fonds Bridgepoint, acquiert Amplegest – contrôlée à 60% par ses fondateurs et à 40% par Allinvest, la maison mère d’Invest Securities.

Au total, la société rachetée compte un peu moins de 2,5 milliards d’euros d’actifs sous gestion, auxquels il faut ajouter un peu moins d’un milliard d’euros conseillés dans le cadre du family office. De son côté, Cyrus gère et conseille près de 5,4 milliards d’euros. Cette opération fait ainsi passer les actifs sous gestion des deux entités combinées à environ 8 milliards d’euros.

Les parties prenantes restent très discrètes sur le prix. Mais l’opération entre Crystal et Victoire, qui regroupe cinq cabinets de gestion de patrimoine, s’était faite aux environs de 12 fois l’Ebitda (résultat brut d'exploitation). Certaines sources estiment que ce multiple s’approche de celui atteint pour l’acquisition d’Amplegest. Avec cette dernière acquisition, Cyrus serait valorisé autour de 300 millions d’euros, dont une centaine de millions rien que pour Amplegest.

Pour le groupe Cyrus, cette opération présente plusieurs avantages. Le principal est de pouvoir bénéficier d’une gestion d’actifs performante avec une gamme de fonds ouverts, dont le fonds Pricing power d'Amplegest, qui totalise plus de 400 millions d’euros d’actifs. Même si Cyrus a créé sa propre société de gestion, Invest AM, qui revendique 850 millions gérés ou conseillés, la société met la main sur une gestion en titres vifs qu’elle ne possède pas encore et qu’elle pourra distribuer à des partenaires extérieurs.

Montée en gamme 

Avec ce rapprochement, Cyrus monte aussi en gamme. Si la société compte certains beaux clients à son actif, son image n’est pas celle d’une boutique de gestion privée, comme c’est le cas pour Amplegest. D’ailleurs, les deux marques perdureront. Amplegest sera intégré à Cyrus Holding, qui regroupe déjà Cyrus Conseil, Invest AM, et Eternam une société de gestion immobilière.

Ce rapprochement ne sera certainement pas le dernier, car l’écosystème de la gestion privée en France reste encore peu concentré. De nombreuses structures gérant un milliard ou plus sont aujourd’hui approchées par des fonds de capital investissement qui voudraient bien participer au mouvement. Les rapprochements entre sociétés de gestion ne sont pas non plus à exclure dans les mois qui viennent. Ne reste plus qu’à s’entendre sur le prix, ce qui peut être parfois difficile