Credit Suisse veut protéger les informations de ses clients oligarques russes

La rédaction
La banque aurait demandé à des investisseurs de détruire des documents de prêts à des oligarques russes.
(Bloomberg)

Credit Suisse a demandé à des hedge funds et à d'autres investisseurs de détruire des documents relatifs aux yachts et aux jets privés détenus par ses clients les plus riches, afin d'empêcher la fuite d'informations sur une unité de la banque qui a accordé des prêts à des oligarques russes qui ont ensuite été sanctionnés, affirme le Financial Times. Des investisseurs ont reçu cette semaine des lettres de la banque suisse leur demandant de détruire les documents relatifs à une titrisation de prêts garantis par des «jets, yachts, biens immobiliers et/ou actifs financiers», selon trois personnes dont l'entreprise a reçu la demande. 

Les lettres demandent aux investisseurs de "détruire et d'effacer définitivement" toutes les informations confidentielles que Credit Suisse leur a précédemment fournies dans le cadre de la transaction, citant une «récente fuite de données dans les médias» qui, selon Credit Suisse, a été «vérifiée par nos enquêteurs».

Credit Suisse a pris cette mesure après la publication, le mois dernier, d'un rapport du Financial Times expliquant comment elle s'est déchargée des risques liés à des prêts d'un montant de 2 milliards de dollars sur un groupe de hedge funds. La banque a aussi été l'objet d'une fuite d'information concernant des comptes bancaires ouverts pour le compte de barons de la drogue, de dictateurs, ou de membres de gouvernements officiellement corrompus.