Credit Suisse signe une performance en trompe-l’œil

Amélie Laurin
La deuxième banque helvétique affiche son meilleur résultat trimestriel depuis cinq ans mais ses activités de conseil et de marchés de capitaux portent déjà la marque de la crise.

Ses premiers résultats à la tête de Credit Suisse sont inédits à plus d’un titre. Thomas Gottstein, directeur général depuis deux mois seulement, a annoncé hier le meilleur bénéfice trimestriel de la deuxième banque suisse depuis 2015. Un beau pied de nez à son emblématique prédécesseur, Tidjane Thiam, qu’il a remplacé presque par accident après un scandale d’espionnage au sein du groupe.