Carmignac a réglé 270 millions pour litige au fisc en 2019

La rédaction
Le contentieux concerne les rétrocessions effectuées entre le siège de Paris et sa filiale luxembourgeoise sur près de dix ans.

La facture est salée. Carmignac a soldé un contentieux avec le fisc en lui versant 270 millions d’euros en 2019. Cette information, révélée par Challenges, apparaît dans les comptes que l’entreprise vient de déposer. Cette somme correspond peu ou prou aux 300 millions d’euros qui étaient déjà provisionnés par le gestionnaire. Le contentieux concerne les rétrocessions effectuées entre le siège de Paris et sa filiale luxembourgeoise entre les années 2009 et 2017.

Le fisc a estimé que ces transferts d'argent avaient été trop élevés en faveur de la structure luxembourgeoise bénéficiant d’un cadre fiscal plus avantageux que la France.

L’hebdomadaire précise que cette somme comprend aussi une amende de 30 millions d’euros réglée la même année par le gestionnaire. Celui-ci avait alors signé une convention judiciaire d’intérêt public pour éteindre une action du Parquet national financier concernant notamment le mode de rémunération de certains cadres, par le biais de montages financiers passant aussi par le Luxembourg.

En 2019, le gestionnaire a essuyé une année particulièrement difficile, enregistrant 9,9 milliards d'euros de rachats, passant de 42 milliards sous gestion au début de l'année à 35 milliards d’euros au 31 décembre. Un niveau comparable à celui de 2009, lorsque la société gérait 33 milliards d’euros, et très loin du plus haut de 56 milliards d’euros atteint en 2016 et 2017.

L'année 2020 apparaît plus faste pour la société de gestion en termes de performance, ses fonds phares apparaissant régulièrement en haut des classements.