BNP Paribas teste l’appétence des clients pour la banque privée en ligne

Avec sa nouvelle banque privée en ligne expérimentée uniquement en France, BNP Paribas ne prétend pas avoir lancé en mars dernier un nouveau modèle économique. En dupliquant le concept de la Net Agence (sa banque de détail 100 % en ligne) pour sa clientèle privée, elle entend seulement tester le marché, voir « si les clients sont mûrs pour un service haut de gamme complètement à distance », explique Sofia Merlo, directeur de BNP Paribas Banque Privée France. L’idée est de reproduire la manière dont fonctionne la banque privée avec le réseau : diriger les clients de la Net Agence dont le patrimoine financier est supérieur à 250.000 euros vers Net Banque Privée, qui profite par ailleurs des technologies préalablement développées par la Net Agence comme la visioconférence ou la signature électronique.

Pour l’heure, l’offre proposée en ligne est la même que celle de la banque privée, même si cette clientèle d’internautes, habituée à traiter ses opérations par elle-même, semble se contenter de demandes assez basiques. « Il faut que le client se rende compte que sous ce concept, il y a une véritable banque privée et pas seulement une plate-forme de transactions », déclare Sofia Merlo. Comme tous les clients haut de gamme, ceux de la Net Banque Privée sont donc invités à signer une convention patrimoniale, porte d’entrée vers la banque privée.