BNP Paribas se recentre sur les clients fortunés en Espagne

Franck Joselin et Stéphanie Salti, à Madrid
La banque veut céder un portefeuille de clients pour lesquels il n’y a pas de synergie avec les autres métiers du groupe.
(Crédit photo : RK)

Ce n’est pas un retrait, mais un recentrage. BNP Paribas Wealth Management entend se concentrer sur sa clientèle de banque privée la plus aisée en Espagne. C’est ce qui ressort d’un article publié hier par le quotidien économique Expansion. Selon le journal, la banque souhaiterait se séparer de 80% de son portefeuille de clients et ne retenir que ceux disposant de plus de 10 millions d’euros de patrimoine. Les 20% les plus aisés couvriraient, selon l’article, près de la moitié du volume géré.

Cette opération, si elle se concrétisait, ne marquerait cependant pas un retrait de la banque de la péninsule ibérique. «BNP Paribas ne se désengage pas de l’Espagne et la banque va continuer à y investir. Ce pays reste stratégique pour le groupe», affirme à L’Agefi une source proche.

Faisant partie des principales banques privées internationales en Espagne, avec quelque 9 milliards d’euros sous gestion fin 2021 derrière notamment UBS - bientôt Singular Bank- et Deutsche Bank, BNP Paribas serait en pourparlers avec différents acheteurs depuis quelques semaines. Aucun processus de vente formel n’aurait cependant été lancé, selon le quotidien espagnol qui, s’appuyant sur des sources bancaires, chiffre à 200 millions d’euros la valeur totale des activités de banque privée du groupe français en Espagne. Contacté, BNP Paribas n’a pas souhaité faire de commentaire.

Même si rien n’est signé, le recentrage de la banque auprès des clients fortunés apparaîtrait logique, car il s’inscrit dans la stratégie qu’elle poursuit depuis de nombreuses années. BNP Paribas Wealth Management se concentre en effet partout en Europe sur une clientèle d’entrepreneurs et de grandes familles. Le groupe cherche à mettre en place des synergies avec ses différentes expertises comme la banque d’affaires, l’immobilier, ou encore la gestion d’actifs. Or ces synergies ne peuvent être pleinement effectives que pour une clientèle haut de gamme, à qui la banque peut offrir des services concernant aussi bien la sphère professionnelle que privée.

En 2018, BNP Paribas avait déjà cédé à Banca March un portefeuille de 550 millions d’euros d'actifs en Espagne, qualifiés de mass affluent, des clients dont le patrimoine oscille entre 100.000 et 1 million d’euros.

Secteur en ébullition

Cette information intervient dans un secteur de la banque privée espagnole en pleine ébullition. UBS a annoncé la cession en novembre 2021 de ses activités de banque privée et de gestion de patrimoine à Singular Bank. Celle-ci est née à la suite de la vente par Société Générale de la participation de Boursorama dans Self Trade au fonds Warburg Pincus en 2018. L’autre géant helvète, Credit Suisse, vient de recruter Pablo Carrasco en tant que nouveau responsable de la gestion de patrimoine en Espagne après la démission de l’ancien dirigeant, Íñigo Martos, parti rejoindre Deutsche Bank.

De son côté, la britannique Barclays vient de faire ses débuts dans la gestion de fortune en Espagne en recrutant Juan Vilarrasa, au poste de responsable des clients très haut de gamme (UHNW, pour ultra high net worth). Tandis que Rothschild & Co a ouvert en septembre dernier un bureau dédié à l’activité de banque privée à Madrid.