Blackstone débarque en France auprès des clients privés

Le gestionnaire vient de nommer un responsable des relations avec les banques privées et les conseillers en gestion de patrimoine.

Blackstone, la société américaine spécialisée dans la gestion d'actifs alternatifs au sens large, est bien connue des institutionnels français. Mais il faut s’attendre à la voir bientôt arriver sur une clientèle sensiblement plus large. La société vient d’annoncer la nomination d’Anthony Guerra au poste de responsable de l’activité Private Wealth Solutions en France, un poste nouvellement créé. Il vendra, dans l'Hexagone, les solutions de Blackstone auprès des banques privées et des conseillers en gestion de patrimoine. C’est un domaine qu’il connaît bien puisqu’il était auparavant directeur exécutif en charge de la distribution auprès des tiers pour Goldman Sachs Asset Management en France et a été chargé du développement de relations avec les banques privées chez NN Investment Partners. Dans le même temps, Blackstone a aussi annoncé la nomination de Michael Mostert qui, de son côté, couvrira la Suisse.

Ce développement commercial sur une clientèle de particuliers avertis en Europe n’est pas vraiment un hasard. Alors que le département Private Wealth a été créé il y a seulement dix ans aux Etats-Unis, les avoirs des clients privés représentent là-bas déjà 15% des 650 milliards de dollars (540 milliards d’euros) d’encours du gestionnaire, soit 100 milliards de dollars.

Forte demande

Les taux bas, la recherche de rendement ou de prime d’illiquidité, ont rendu les classes d’actifs alternatifs incontournables dans les portefeuilles institutionnels, mais aussi des clients privés. La demande de ces derniers est aussi très forte, alors même qu’ils ont assez peu accès aux véhicules les plus prestigieux. «Nous nous sommes engagés à fournir aux investisseurs individuels un accès à la même plateforme d’investissement alternatif de premier plan que celle que nous fournissons à nos clients institutionnels», assure, dans cette optique d’ouvrir les produits institutionnels aux clients privés, Todd Myers, le directeur global (COO) de Private Wealth Solutions.

S’il ne fait aucun doute de l’attrait des clients privés pour le nom et les produits de Blackstone, le gestionnaire reste, comme tous les étrangers voulant s’implanter en France, confronté à de multiples défis. En premier lieu, l'architecture ouverte est certes présente dans les banques privées française, mais pas forcément poussée par les banquiers. Enfin, la France reste, même pour les clients privés avertis, dominée par l’assurance vie. Et sur ce segment, les assureurs demeurent maîtres de ce qu’ils peuvent référencer ou pas pour leur clientèle, même haut de gamme.