Axa est cité sur tous les fronts dans l'assurance en ligne

L'Agefi quotidien, 8 septembre 2014
L'assureur français figurerait parmi les favoris pour reprendre les activités internationales de Direct Line et l'assurance du polonais mBank

Axa était cité la semaine dernière comme candidat à la reprise de trois actifs: les filiales du britannique Direct Line en Italie et en Allemagne et l'activité d'assurance de la banque en ligne polonaise mBank. Le deuxième assureur européen, qui nourrit de fortes ambitions dans les activité en ligne, ne fait pas de commentaires.

Selon Il Sole 24 Ore, Axa et Allianz seraient les deux derniers postulants dans l'appel d'offres lancé par Direct Line. Ils auraient évincé Zurich Insurance, Talanx, Ergo, ainsi que l'américain Liberty Mutual. Les filiales italienne et allemande, qui ont cumulé 604,5 millions de livres (760 millions d'euros) de primes brutes en 2013 en dommages, vaudraient environ 400 millions d'euros. Les analystes de RBC les avaient estimées à 537 millions d'euros le mois dernier.

La volonté de Direct Line de se séparer de ses activités internationales n'est pas une surprise. Le Britannique a mené une «revue stratégique» au premier semestre. Début août, son directeur financier, John Reizenstein, avait fait bondir l'action en déclarant que des discussions étaient en cours. «L'Italie et l'Allemagne sont des activités formidables, qui occupent de solides positions sur leur marché et affichent de bonnes performances; mais il s'agit de savoir si elles ne vaudraient pas davantage aux yeux d'un autre», a-t-il expliqué.

L'international a certes vu son activité fortement progresser en 2013, avec des contrats en hausse de 10% (à 1,61 million) et un montant de primes brutes en augmentation de 9,4%. Mais son ratio combiné est élevé, à 103,9% (+0,6 point par rapport à 2012), marqué par les orages en Allemagne. Par ailleurs, l'activité en Italie est handicapée par la situation économique du pays. Les analystes de Commerzbank soulignent que le prix de l'opération ne semble a priori pas convaincant, étant donné en particulier les ratios combinés supérieurs à 100%. D'un point de vue stratégique, Axa en tirerait davantage bénéfice qu'Allianz, qui dispose déjà de filiales d'assurances en ligne (Allianz Auto Online et AllSecur).

Axa est également cité en Pologne, dont l'économie est l'une des plus dynamiques d'Europe, par le quotidien Puls Biznesu. Face à Generali et à Zurich, le groupe français serait le favori pour reprendre le pôle d'assurances de mBank; il aurait proposé entre 500 et 600 millions de zlotys (120-144 millions d'euros) indexés sur les résultats futurs, soit la meilleure offre. L'accord comprendrait un partenariat de bancassurance.