Conseillers indépendants

Atrio Gestion Privée capitalise sur le haut de bilan

Les trois associés de la société concentrent l’essentiel de leur expertise sur le conseil aux entrepreneurs Atrio Gestion Privée se donne également pour mission de former les héritiers de ses clients à la gestion financière.

Après avoir contribué au développement de l’activité de banque privée d’ING lancée en France en 2003 et rachetée par Barclay’s en 2005, Alexandre Faraut, Julien Lemoine et Jean-Emmanuel Tronche s’associent, début 2006, à la création d’Atrio Gestion Privée, une société indépendante de gestion de fortune.

Investir sur le conseil en haut de bilan.

En amont de la vente de produits financiers etde leur activité de gestion de patrimoine, les trois associés épaulent les entrepreneurs dans leurs réflexions stratégiques et capitalistiques telles que l’ouverture de leur capital ou la cession de leur société. Les conseillers, qui jouent le rôle d’intermédiaire entre leurs clients ou prospects et des cabinets de fusions-acquisitions ou des fonds d’investissement, capitalisent sur le conseil avant cession. « Ce qui nous intéresse, c’est que le client nous consulte sur ces problématiques et que, à terme, il nous confie les capitaux de la cession », explique Alexandre Faraut. Les associés d’Atrio Gestion Privée s’appliquent ainsi à sélectionner les interlocuteurs adaptés.

Trois niveaux de clientèle.

Les entrepreneurs ayant cédé leur entreprise et disposant de 1 à 5 millions d’euros à placer représentent le cœur de métier des trois associés qui privilégient, de plus, les dirigeants en activité qu’ils prospectent en amont. Une cible toujours plus courtisée, « en théorie, parce qu’en pratique, ils ne sont pas si sollicités qu’il y paraît », précise Alexandre Faraut.

Par ailleurs, une quinzaine de familles sur environ 80 clients détiennent plus de 10 millions d’euros et bénéficient d’un suivi qualifié de « service office ». « La moitié de nos clients sont provinciaux,constate Alexandre Faraut.Nous travaillons très bien dans les villes de taille moyenne, ces dernières ne disposant pas toujours des compétences en local. »Si les professionnels œuvrent avec une quinzaine de partenaires pour leurs placements financiers, ils font aussi appel, si besoin, à un réseau de notaires spécialisés et d’avocats experts en optimisation fiscale pour des consultations. La facturation d’honoraires représente 15 % de la rémunération de la société, le solde étant constitué par les commissions sur encours.

Service « Office ».

« Très souvent, nous sentons l’inquiétude des parents vis-à-vis de leurs enfants et de leur rapport à l’argent,explique Alexandre Faraut. Invités à proposer plutôt des solutions pour verrouiller le patrimoine lors de l’entrée en relation, nous sommes sollicités au fil du temps pour prendre en charge l’éducation financière de leurs héritiers. »

Ce dernier note une approche par rapport au conseil entre « les hommes facilement confiants, donc très délégants, et les femmes, plus méfiantes et résolues à garder la maîtrise du sujet », note-t-il. Aussi anecdotique soit-elle, la remarque retient l’attention du professionnel, qui n’exclut pas, un jour, d’exploiter ces disparités.