Arkéa prépare son entrée au capital de Mandarine Gestion

Agefi Quotidien
La banque mutualiste poursuit sa stratégie d'investissement dans des boutiques spécialisées. Elle a vocation à prendre un quart du capital du gérant actions.

Arkéa rajoute une île à son «archipel», terme que la banque utilise pour désigner son modèle multiboutique en gestion d’actifs et gestion privée. Le groupe mutualiste doit devenir un actionnaire significatif de Mandarine Gestion, ont indiqué plusieurs sources à L’Agefi. Il a vocation à détenir 25% du spécialiste de la gestion actions européennes, fondé en 2008 par Marc Renaud, qui en restera l’actionnaire de référence. Interrogé, Arkéa ne fait aucun commentaire. Mandarine n'était pas joignable hier.

En discussion depuis plusieurs mois, le schéma envisagé prévoirait un apport d’argent frais et le rachat des parts de certains actionnaires existants. Le pôle d’asset management du groupe, Arkéa Investment Services, souscrirait ainsi à une augmentation de capital qui lui donnerait un peu moins de 13% de Mandarine Gestion, assortis de bons de souscriptions d’action (BSA), moyennant un chèque de 18 millions d’euros. Il reprendrait ensuite les parts au capital de La Française – qui sortirait entièrement – et pour partie de Financière Dassault – qui devrait conserver à l’issue de l’opération autour de 8% du capital. La Banque Postale AM, qui avait «incubé» Mandarine à sa création et détient aujourd’hui 15% du capital, pourrait aussi s'alléger.
Synergies commerciales et opérationnelles

Un nouveau plan d’intéressement des salariés sera par ailleurs mis en route. La holding de contrôle de l’équipe dirigeante resterait majoritaire à 60% du capital après l’ensemble de ces opérations.

Mandarine affiche autour de 2,7 milliards d’euros d’actifs sous gestion. En 2015, selon ses derniers comptes déposés au greffe, la société a dégagé un chiffre d’affaires de 25,6 millions d’euros pour un résultat net de 6,8 millions. Ses fonds propres se montaient à 21 millions fin décembre 2015. Son fonds de commerce se divise à parts égales entre institutionnels et clients privés. Synergies commerciales et opérationnelles seront au menu. Arkéa IS espère aussi s’inspirer de Mandarine pour améliorer les performances de gestion de Federal Finance Gestion.

Depuis 2010 et l’acquisition de Schelcher Prince, spécialiste de l’obligataire et des convertibles, le groupe breton a créé un pôle de multigestion en non-coté, Swen Capital Partners, avec OFI AM, et a pris une part de 28% dans le gérant quantitatif Vivienne Investissement.