AMF : Guillaume Prache reçoit une vague de soutien

Le nom du nouveau président de l’AMF devrait être rapidement dévoilé. Guillaume Prache, directeur général de Better Finance, est l’un des candidats a avoir reçu un soutien important de la part de membres de la commission consultative épargnants de l'AMF.

Les voix des épargnants résonnent dans les couloirs de l’Autorité des marchés financiers (AMF). L’appel à candidatures lancé par le ministère de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, pour l’élection du prochain président à la tête du gendarme financier fait grand bruit. Jean-Claude Hassan, membre du collège de l’autorité, assure la présidence par intérim jusqu’à la désignation du nouveau représentant qui s’engagera alors pour un mandat de 5 ans.

Dans la course à la présidence, deux candidatures ont été rendues publiques : Denis Beau, premier sous-gouverneur de la Banque de France et Guillaume Prache, délégué général de Better Finance et membre de la commission consultative des épargnants de l'AMF. Les intéressés doivent avant toute désignation plaider leur cause auprès d’un «jury» constitué d’acteurs du secteur financier. «Les entretiens ne se sont pas mal passés. Pour Guillaume Prache, il a su démontrer que sa position n’était pas celle d’un extrémiste», confit une source proche du dossier.

La révélation de la candidature de Guillaume Prache a fait mouche. Cela fait un moment que la composition de l’AMF est en discussion. Jusqu’ici les échanges tendaient à promouvoir la position d’un représentant des épargnants au sein du collège de l’autorité. Aujourd’hui, Guillaume Prache, pourrait accéder à la présidence. «Le poste de président octroie une liberté de parole plus importante que celle donnée aux membres du collège», commente un observateur du secteur.

À la suite de sa candidature, le directeur général de Better Finance a reçu une vague de soutien principalement composée de confrères de l’AMF. Parmi eux, des membres de la commission consultative épargnants comme Aldo Sicurani, directeur général de NextWise, Caroline Ruellan, présidente de SONJ, Jean-François Filliatre, directeur éditorial Marchés Gagnants, Hélène Feron-Poloni, avocate, Loïc Desmouceaux, président de la Fédération française des associations d’actionnaires salariés et anciens salariés (FAS), Hervé Chefdeville, président de l’association pour le patrimoine et l’actionnariat individuel (APAI), Serge Blanc, président de conseils de surveillance de SCPI.

Mais aussi un ancien membre du collège de l’AMF, Sylvie Lucot et un ancien membre de la commission consultative épargnants de l’AMF, Pierre-Henri Leroy.

Guillaume Prache retrouve également dans son comité de soutien, Bruno Beauvois, analyste financier et ancien secrétaire général de la Société Française des analystes financiers (SFAF), Patrick Raison, secrétaire général de l’Association Nationale des Actionnaires de France (ANAF).

«L’Etat devrait rapidement annoncer le nom du nouveau président du gendarme. Ayant comme mission de se prononcer sur les offres publiques, l’autorité devrait revenir avec une composition officielle et normale avant de traiter le dossier EDF, par exemple», conclut une source proche du dossier.