Agea renouvelle son comité de direction

Pascal Chapelon succède à Patrick Evrard à la présidence de la Fédération. Deux nouveaux membres rejoignent également le comité.
Pascal Chapelon, nouveau président d'Agea

Un vent nouveau souffle sur Agea. La Fédération nationale des syndicats d’agents généraux d’assurance tenait lundi 5 juillet son assemblée générale. A cette occasion, ses membres ont élu son nouveau président. C’est Pascal Chapelon, agent général Axa à Chalon-sur-Saône (71), qui succède à Patrick Evrard. Ce dernier passe le flambeau après deux mandats et six années de présidence au cours desquelles il aura mené plusieurs projets pour agea : réorganisation de la Fédération, développement de la formation et de la professionnalisation des agents (MBA), lancement de nouveaux services RH, mise en place d’outils de développement, lancement d’agéa Solutions…

L’assemblée a également été l’occasion d’élire le nouveau comité de direction. Deux nouveaux membres l’intègrent : Christophe Caille, agent général Allianz à Mâcon (71) et Benjamin Proux, agent général SwissLife à Paris. Ils rejoignent ainsi Carine Humbert, agent général MMA à Sarreguemines (57), Jean-Charles Pied, agent général Mutuelle de Poitiers à Vasles (79) et bien sûr Pascal Chapelon.

Agea a précisé dans un communiqué les ambitions de sa nouvelle direction :

- Promouvoir la profession d’agent général et aider les nouveaux entrants à se lancer. Ce sujet sera porté par Benjamin Proux.

- Favoriser le pilotage économique des agences à travers la collecte et l’analyse de leurrs données économiques et financières. Ce sera la tâche de Jean-Charles Pied.

- Valoriser le capital humain des agences et améliorer la qualité de vie au travail, en attirant de nouveaux talents et en modernisant le management. Carine Humbert aura la charge de cette problématique.

- Renforcer la valeur du modèle de distribution agent en se basant sur l’expertise des agents généraux et la qualité de l’expérience client en agence. Christophe Caille dirigera les réflexions sur ces éléments.

« Pour engager ces projets dans les meilleures conditions, les membres du Comité Directeur ont l’intention d’aller à la rencontre d’un maximum d’agents généraux, en présentiel ou en distanciel, en France métropolitaine et dans les outre-mer », a précisé la Fédération.